100 EPAVES COTE AZUR PDF

Les numéros de page préfixés par C sont actuellement utilisés comme référence de texte standard.


Il y a plus de 100 sites d’épaves dans ce livre, des belles et des belles, des grandes et des toutes petites, des prestigieuses et des humbles, des dangereuses, des mystérieuses… Fallait-il que nous en ayons raclé des tôles, souvent hostiles, souvent profondes, voire déraisonnables, pour un tel échantillonnage et cela, avec des fortunes diverses, depuis plus de quarante ans, entre détendeur Cousteau-Gagnan modèle 1945 et recycleur de dernière génération ! Remercions les plongeurs amis qui nous ont fourni amers secrets, photographies, anecdotes susurrées en fond de cale. Bien sûr, quelques vieilles coques nous ont certainement échappé et, par ailleurs, beaucoup d’épaves demeurent sans nom, sans carrière, sans histoire… Leur monographie aura au moins le mérite d’exister, elle sera le point de départ de vos futures investigations : A vous donc de continuer, ou tout simplement d’utiliser l’ouvrage en prenant votre temps, et surtout, d’éprouver du plaisir à découvrir les 100 épaves en Côte d’Azur, de La Ciotat à Saint-Tropez. Autant de plaisir que celui que nous ont procuré les centaines de plongées magnifiques, au sein d’un environnement dense, varié, clair, sinon le plus souvent limpide. Et ce n’est pas tout… nous préparons une suite aussi riche, aussi fournie, qui concernera les gisements de Saint-Raphaël à l’Italie !

Les premiers départements territoriaux français ont été proposés en 1665 par Marc-René d’Argenson pour servir de zones administratives uniquement à l’administration des infrastructures des Ponts et Chaussées, avant la Révolution française, la France a progressivement gagné territoire par l’annexion d’une mosaïque d’entités indépendantes. Les descendants de ces 100 hommes devinrent par la suite la classe patricienne, le cinquième roi de Romes, Lucius Tarquinius Priscus, choisit 100 autres sénateurs. Gutenberg-tm, et toute autre partie distribuant un projet.-}