Adieu vérité : Ou la ruse du philosophe PDF

Le cosmopolitisme changeant de Kant », dans: Amelie Oksenberg Rorty et James Schmidt, éd., L’idée de Kant pour une histoire universelle avec un but cosmopolite.


Dénoncer le mensonge n’a rien d’étrange. Mais la vérité ? Peut-on la mettre au banc des accusés ? C’est pourtant ce que fait ce livre incisif et dérangeant, conçu comme une enquête où s’imbriquent activement histoire et philosophie. L’auteur part d’un constat : la violence à l’égard de l’autre trouve toujours un cadre légitime, guerres  » justes « , inquisitions d’hier et d’aujourd’hui, occupations coloniales, goulags et génocides se réclament en effet, trop aisément, de la vérité. D’où provient cette ambiguïté ? Rappelant le débat entre Platon et les sophistes, l’enquête démontre que la vérité du philosophe possède la duplicité d’un Janus à deux faces agissant comme si sa main gauche ignorait ce que fait la droite, vertueux de l’une, assassin de l’autre. Cette ruse fondatrice explique pourquoi la raison, si elle donne à la violence les moyens de se réaliser en toute impunité, peut servir d’alibi au crime. Le paradigme de la philosophie est donc en cause. Une réflexion opportune, alors que nos libertés sont menacées par toutes sortes de fondamentalismes.

Je dis que cette maison est aussi sombre que l’ignorance, bien que l’ignorance soit aussi sombre que l’enfer; et je dis qu’il n’y a jamais eu d’homme ainsi abusé, je ne suis pas plus fou que vous ne l’êtes, en faire l’épreuve dans toute question constante. (4.2.2031-4). Il n’est pas un imbécile, il s’assure d’abord que cet amour est vraiment le contenu de sa vie, car son âme est trop saine et trop fière pour se perdre dans une simple ivresse. Mais de nos jours, les méthodes logiques ne sont applicables qu’à la résolution de problèmes d’intérêt secondaire.-}