Comment identifier les tapis PDF

Pour la plupart des gens, être en mesure d’envoyer des échantillons à un laboratoire centralisé pour l’analyse serait beaucoup plus pratique que la mise en place de l’équipement à la maison.


Qu’il s’agisse d’une pièce de collection ou d’un complément de l’ameublement, le tapis requiert, pour être pleinement apprécié, une lecture correcte de ses caractéristiques typologiques, décoratives et techniques. Comment est-il fabriqué, par qui, où et quand ? Ce guide propose de mieux connaître cet objet aux origines lointaines, mal définies, dans le temps comme dans l’espace. À partir de l’observation de ses nœuds, de sa contexture, de ses matériaux et de son format, on peut remonter au contexte de sa production, à la zone géographique de sa provenance, parfois à la manufacture qui l’a réalisé. Cet ouvrage offre un accès clair au vaste univers des tapis d’Orient et d’Occident, des tissus tribaux aux tapis de cour les plus précieux, des kilims aux tapis modernes. En fournissant au lecteur ces clefs de compréhension, il lui permet d’analyser à son tour les tapis qu’il rencontre, tout en lui proposant un voyage à travers les siècles, les savoir-faire et le monde, de l’Anatolie au Caucase, à la Perse, à l’Asie, de la yourte au palais, de la ville au village, du métier installé dans le domicile à la manufacture. L’ouvrage se conclut par une visite des musées les plus extraordinaires sur ce thème et un aperçu de la représentation des tapis dans la peinture occidentale. À sa riche iconographie, qui présente des tapis exceptionnels, s’ajoutent une carte, un glossaire de termes techniques (motifs, teintures, types de nœuds…), un index et une bibliographie.

Comment identifier les types de tapis La texture d’un tapis dépend des fibres utilisées et comment les fibres sont coupées et manipulées. Le plus ancien des tapis noués et survivants est le tapis de Pazyryk, découvert dans une tombe gelée en Sibérie, datée du Ve au IIIe siècle av. J.-C., maintenant au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Ce tapis carré tufté, presque parfaitement intact, est considéré par de nombreux experts comme étant d’origine caucasienne, spécifiquement arménienne. De nombreux revendeurs de tapis ont choisi ce procédé pour couvrir les imperfections sur leurs tapis, telles que la décoloration, les coupures, les trous, les taches chauves.-}