Esprits d’Europe: Autour de Czeslaw Milosz, Jan Patočka, István Bibó. Essai sur les intellectuels d’Europe centrale au XXe siècle PDF

Ainsi, comme on pouvait s’y attendre, nous trouvons dans le canon hongrois de Konrid et Szeltnyi Les intellectuels sur la route du pouvoir de classe ainsi que la notion de sous-intelligentsia qui se constitue en une classe non conformiste, amicale des dissidents dans Kis et Bence. Vers un marxisme d’Europe de l’Est.


Trois figures exemplaires dominent cet essai consacré aux intellectuels d’Europe centrale au XXe siècle : Czeslaw Milosz (1911-2004), poète et essayiste polonais, prix Nobel de littérature; Jan Patocka (1907-1977), philosophe tchèque, grand inspirateur de la dissidence, mort assassiné par la police politique; et Istvan Bibo (1911-1979), pénétrant penseur hongrois des « hystéries collectives » qui secouent à intervalles réguliers le Vieux Continent. Chacun, instruit par les catastrophes du XXe siècle, rend de nouveau visibles les fondements éthiques de la civilisation européenne, et révèle, entre affinités électives et influences réciproques, des pans immergés de la culture européenne qui, par l’élargissement et l’unification, deviennent désormais aussi les nôtres : de Kafka à Kertész, de Koestler à Kundera, de Musil à Milosz, de Husserl à Patocka, de Arendt à Bibo, de Marai à Bauman. Cet ouvrage, déclarait Bronislaw Geremek, « hommage à la pensée rebelle et confiante de l’autre Europe, met en lumière la richesse et l’actualité du message philosophique de l’Europe centrale ».

Moins d’un mois plus tard, toutefois, les grèves reprirent, et des listes de revendications exhaustives étaient dressées par des comités de grève organisés à la hâte à Gdak et à Szczecin. C’est l’histoire d’un juif du Maroc qui resterait, en exil, juif et marocain « . E. F. Écrivain Eric Fottorino était l’ancien directeur et président du conseil d’administration du quotidien français Le Monde. Certains vivent cependant dans nos souvenirs, incarnant peut-être un mythe ou une époque, ou symbolisant certaines hostilités latentes, forces motrices, fantasmes ou peurs sous-jacentes de la société dans son ensemble.-}