Histoire de La Havane (Ville) PDF

Dans les restaurants locaux, demandez des menus ou des prix avant de commander quoi que ce soit; Il peut y avoir des «menus de prix touristiques» spéciaux qui sont retirés après que vous ayez consommé de la nourriture ou des boissons.


Fondée au début du xvie siècle, La Havane s’est très vite imposée comme une cité stratégique, vivant du passage des flottes, du travail des esclaves et du commerce du sucre et du tabac. Sa désignation comme capitale de Cuba en 1607, l’envol de la production de sucre après la révolution haïtienne de 1791, la fin de la présence coloniale espagnole en 1898 et les occupations militaires du début du xxe siècle comptent parmi les événements clés qui marquent son devenir.
Avec l’entrée en scène de Fidel Castro et du Che, en 1959, commence à se construire le mythe de la ville révolutionnaire, bouillonnante, généreuse et effrontée. Quelques décennies plus tard, la fièvre retombée, La Havane devient un musée à ciel ouvert des espoirs déçus, que les touristes visitent à bord de pittoresques voitures hors d’âge. La normalisation des relations diplomatiques amorcée en 2015 va-t-elle inaugurer une nouvelle ère ?
Emmanuel Vincenot nous propose une histoire formidablement vivante de cette ville au destin tumultueux, lié à celui de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique. Parce que La Havane n’a jamais cessé d’inspirer les voyageurs et les artistes, son livre fait aussi la part belle aux représentations visuelles de la cité, des premières gravures aux visions cinématographiques contemporaines. Un portrait kaléidoscopique qui donne à comprendre cette ville complexe, lieu d’insouciance et de douleur, de nostalgie et d’utopie, de renaissance et de perdition.

 
 Emmanuel Vincenot est agrégé d’espagnol et maître de conférences en civilisation latino-américaine. Il enseigne à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée et à Sciences Po Paris.

Il allait directement dans la cuisine pour boire un café et discuter avec les cuisiniers. Ensuite, visitez Old Havana avec nos guides cubains locaux et nos hôtes Talk Cinema pour une présentation qui se concentre sur l’histoire de l’architecture de la ville. Leur construction a nécessité un financement provenant d’une taxe sur le transport maritime, d’une taxe sur les ventes à La Havane et d’une subvention de la Nouvelle-Espagne (Mexique).-}