Itinéraires aborigènes – Histoire des relations raciales dans le Sud-Est australien PDF

Ramenofsky, Vecteurs de la Mort: L’Archéologie du Contact Européen (Albuquerque: Presses de l’Université du Nouveau-Mexique, 1987).


Fruit d’une longue enquête menée tant sur le terrain que dans les archives, cet ouvrage donne une image inédite des Aborigènes d’Australie, bien au-delà des clichés éculés qui continuent de prévaloir. À rebours des conceptions primitivistes qui situent cette population hors du temps et l’enferment dans une altérité radicale, il montre comment elle est au contraire prise dans l’histoire. L’auteur place au coeur de son analyse les contradictions, les ruptures et les à-coups de la vie sociale que tend à éluder l’ethnologie, dans un mouvement d’épuration du réel.
S’appuyant sur l’étude de destins singuliers et sur la description de cas concrets, il rend compte du caractère crucial du rapport colonial dans lequel ont été insérés les Aborigènes par le truchement de la coercition et de la violence institutionnelle. Il incite à repenser les questions des minorités, de la subalternité, de la race et de la domination, dans le double contexte d’une société industrielle et d’une situation postcoloniale. Ce faisant, il enrichit la réflexion sur les politiques de discrimination positive et sur la capacité d’action des assujettis. Mais surtout il nous fait rencontrer des personnes et partager des existences concrètes, là où trop souvent l’ethnologie nous enferme dans une vision holiste, organique et volontiers misérabiliste des Aborigènes australiens.

Docteur en anthropologie sociale et historique de l’École des hautes études en sciences sociales, Bastien Bosa est actuellement professeur à l’université du Rosario à Bogota (Colombie).

En 1963, il est élu président de la Student Action for Aborigines de l’Université de Sydney (SAFA). Une flotte a navigué pour les îles Spice en 1595, et une autre, mise à la mer en 1598. Des outils hachés étaient peut-être déjà présents dans certaines régions d’Australie.-}