La Belgique face au radicalisme: Comprendre et agir PDF

Cependant, la nature transnationale de la menace terroriste et la large adhésion de la coalition anti-ISIS font que la radicalisation dans le monde arabe et musulman est un problème qui affecte directement la communauté internationale dans son ensemble.


Les attentats de Bruxelles de mars 2016 ont touché la Belgique en son cœur. L’Europe entière s’interroge sur ces nouvelles formes de terrorisme et cette montée du radicalisme qui s’ancrent dans nos sociétés.
L’enjeu est non seulement grave mais également complexe. Qu’est-ce qui anime certains de nos jeunes à partir en Syrie ou en Irak, des pays en guerre qu’ils ne connaissent pas ? Comment aborder ce phénomène qui les amène à tuer à l’aveugle? Comment se fait-il que la Belgique soit le pays qui voit le plus de jeunes se radicaliser ? Quels sont leurs parcours de vie et leurs motivations ? Quelles sont les origines de cet endoctrinement ?
Islamologues, sociologues, géopoliticiens, politologues, hauts responsables européens de la lutte contre le terrorisme, psychiatres, policiers, magistrats anti-terroristes, responsables des renseignements, acteurs de terrain et de la prévention, familles de jeunes partis en Syrie nous livrent leur compréhension de ce phénomène nouveau.
Les récents événements barbares ne rendent que plus urgente la nécessité de comprendre les mécanismes de radicalisation et d’agir pour prévenir de nouvelles actions et, plus largement, pour tisser et retisser les liens au sein de la société. Par cet ouvrage, les auteurs souhaitent apporter leur contribution à cet indispensable et urgent travail.

En mai 2015, le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a adopté un plan d’action intitulé «Lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation menant au terrorisme». Le plan d’action contient des mesures concernant le cadre juridique international de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. . Quand un autre djihadiste belge a dit à Jejoen qu’il avait le mal du pays, et a demandé son aide pour s’échapper, Jejoen a accepté, et a dit qu’il irait avec lui. Au premier abord contenu pour débarrasser leur nation des radicalisés, le Maroc s’adapte rapidement à la réalité des combattants étrangers de retour et aux risques qu’ils posent.-}