La cuisine des Francs-Maçons PDF

La poursuite de relations significatives, durables et mutuellement bénéfiques nécessite toujours un effort humain.


Les  » Agapes « , c’est-à-dire les banquets, tiennent une place importante dans la vie de la confrérie maçonnique, aussi bien dans la symbolique que dans la réalité, et ce depuis les origines. Par ailleurs, on peut également considérer que l’apprentissage de la cuisine jusqu’à la maîtrise relève d’une démarche initiatique. Ces deux premiers points expliquent sans doute pourquoi de nombreux chefs connus sont membres de la franc-maçonnerie. C’est donc à la fois à un voyage historique et symbolique que nous invite l’auteur, mêlant anecdotes, citations en même temps qu’il nous fait pénétrer dans les cuisines de la franc-maçonnerie où nous découvrons des chefs célèbres nous livrant leurs meilleures recettes.

Belton sera rejoint par un panel d’historiens maçonniques estimés, dont S. Je ne suggère pas que les gens ordinaires qui sont membres d’une loge maçonnique sont tous des satanistes, je pense qu’ils croient vraiment que c’est juste un club où ils peuvent se réunir et faire du bien pour la communauté; Les Shriners sont un exemple d’un groupe de personnes qui croient être impliquées dans une organisation bienveillante et charitable pour le bien de la communauté, sans parler de mon ami qui croit en YESHUA et que je crois aussi être ou est un prédicateur. Selon l’Encyclopédie de la franc-maçonnerie, «la franc-maçonnerie n’est ni chrétienne ni un substitut» (Cela dit, la franc-maçonnerie est une doctrine universelle de l’illumaniste où l’homme s’élève à la divinité, qui par la franc-maçonnerie lui-même est comme Dieu, quand en réalité il n’en est rien.-}