La Grande stratégie de l’Empire romain, 2e ed. PDF

Loreto, Luigi, Commando militaire nelle province procuratorie, 30 a.c. – 280 d. C. Dimensione militare e dimensione costituzionale (2000).


Dès sa parution aux Etats-Unis en 1976, cet ouvrage s’est imposé comme un classique. Edward Luttwak répond à une question qui a longtemps intrigué les stratèges : comment Rome a-t-elle pu maintenir si longtemps sa domination de la Britannia (Grande-Bretagne) à l’Euphrate avec une trentaine de légions seulement (200 000 hommes environ) ? Avec autant d’érudition que de finesse, Edward Luttwak montre que cette réussite résulte d’une combinaison subtile de force militaire (des légions très mobiles et supérieurement entraînées et armées), de diplomatie (un réseau complexe d’alliances et de clientèles) et d’infrastructures fixes (le limes). Ce système a su évoluer avec le temps : à l’expansion territoriale des Julio-Claudiens a succédé la défense avancée des frontières à partir des Flaviens, puis une défense en profondeur quant la pression barbare s ‘est accentuée. La réussite de Rome est aussi une réussite stratégique. La Grande stratégie de l’Empire romain marqua une rupture dans l’étude de l’Empire et de ses frontières ; trente années après sa parution, l’ouvrage n’a rien perdu de sa force ni de sa pertinence. Cette nouvelle édition française est augmentée d’une préface de Pierre Laederich et d’un article d’Everett Wheeler, qui apportent un éclairage complémentaire sur la stratégie romaine, le travail de Luttwak et la manière dont il a été commenté par les historiens du monde antique.

Le meilleur fait souvent appel à beaucoup, et ASL est juste trop focalisé sur le laser pour être intéressant (ou dans la capacité) de nombreux joueurs. Bien qu’il ne puisse pas couvrir tous les aspects de l’impérialisme, étant donné les limites de l’espace et du coût, C. Lorsque les États puissants sont dans une phase expansive, les souhaits et les idées du reste du monde semblent secondaires, sans conséquence.-}