La Résistance allemande contre Hitler, 1933-1945 PDF

20 mars Le premier camp de concentration est établi dans l’Allemagne nazie à Dachau.


Peu connue à l’étranger, la résistance allemande contre Hitler n’a pas toujours obtenu la reconnaissance internationale qu’elle mérite pourtant. Souvent, on la minimise et la suspecte d’avoir été une ultime tentative, par trop tardive, de la part des hauts militaires et fonctionnaires de se racheter auprès des vainqueurs. Cette analyse partiale méconnaît l’ampleur de la résistance allemande qui avait ses combattants dans toutes les couches de la population. Ce livre présente ces différents groupes, relate leur difficile lutte au sein du totalitarisme hitlérien et analyse quelques projets de réformes politiques pour une Allemagne libérée. Il rend hommage à tous ceux qui ont voulu, en se sacrifiant, sauver l’honneur de l’Allemagne et jeter les bases d’une Europe réconciliée et unifiée.

En élaborant ensuite ces listes, l’auteur ne mentionne aucune contribution de Stauffenberg à la liste des conspirateurs politiques. Il avait une ambition sans bornes pour son pays, ce qui le rendait menaçant pour la paix du monde, mais il avait un mystère à son sujet dans la façon dont il vivait et à la manière de sa mort qui vivra et grandira après lui. Comme l’indique cette étude révélatrice, la résistance dispersée des Allemands aux nazis s’est poursuivie tout au long de la guerre, à la fois dans des mouvements clandestins et désormais bien connus, comme le groupe d’étudiants de Munich, White Rose; l’organisation secrète des jeunes juifs Chug Chaluzi; et dans le complot d’assassinat sur Hitler dirigé par des fonctionnaires du gouvernement; et à travers les activités clandestines de quelque 7 000 combattants de la résistance identifiés.-}