Le médecin et la mort : Approches éthique et philosophique PDF

La famille est choquée par ces nouvelles et interroge le Dr Allen au sujet des procédures par lesquelles les organes sont prélevés sur un donneur.


La plupart des médecins français n’ont jamais eu l’occasion de bénéficier d’un enseignement sur les aspects éthique et philosophique de la mort durant leur cursus. Il n’est pas rare encore aujourd’hui qu’un interne se trouve confronté à la nécessité d’annoncer un décès à une famille sans avoir jamais entendu parler de la mort autrement que dans les catégories objectives du savoir médical. Ce n’est pourtant pas à travers le savoir scientifique qui détermine le moment précis du décès que le médecin rencontre la mort. Comme à tout un chacun, la mort se livre à lui à travers le choc d’un visage cadavérique. C’est d’abord pour partager avec les praticiens cette expérience bouleversante que Pierre Le Coz a rédigé ce livre. Puisant dans sa culture philosophique, il propose aux médecins des matériaux de réflexion pour appréhender la mort dans la force de sa dimension humaine et existentielle. La lecture de ces pages montre qu’il ne s’agit pas pour l’auteur de démystifier la mort ni de « refamiliariser » le lecteur avec elle. Il laisse le mystère planer autour de la mort, sans hercher à le conjurer par des formules toutes faites. Il n’a pas d’outils psychothérapeutiques à proposer pour l' » apprivoiser », encore moins des préceptes moraux qu’il n’y aurait qu’à respecter. On constatera qu’il ne contient aucun argument qui pourrait ajouter une voix au concert des lamentations de ceux qui aujourd’hui n’ont de cesse de dénoncer la fuite de l’homme moderne face à l’ultime échéance. a quoi bon déplorer que nos contemporains refoulent la mort? A supposer même que ce déni de la mort soit effectivement un trait spécifique de notre société, qu’est-ce que cela peut bien changer pour un médecin ? L’imagine-t-on dire à son malade que la mort est une fin naturelle et inéluctable à laquelle il lui incombe de savoir se résigner? A la lueur des témoignages qu’il a pu recueillir auprès des médecins, Pierre Le Coz se borne à accomplir son travail de philosophe qui est de penser un événement sans commune mesure, d’expliciter conceptuellement l’expérience d’une rencontre avec l’abîme de l’altérité. Une rencontre forte qui ne pose pas seulement des questions d’éthique mais soulève aussi des enjeux métaphysiques.

L’information peut concerner des conditions de santé passées et des comportements liés à la santé, tels que l’absence pour cause de maladie. Les pays diffèrent dans le niveau de progrès matériel et même dans chaque pays il peut y avoir des personnes de différentes cultures, bien que les valeurs culturelles et les mœurs sociales doivent être respectées, nos buts et objectifs des études devraient être de stimuler le changement de certaines coutumes ou comportements constitutionnels, afin de gérer efficacement les risques pour la santé, qui nécessitent souvent un plaidoyer. En sélectionnant ce qui reste dans le petit cadre de 35 mm et devient une image, le photographe prend une décision consciente ou inconsciente d’éditer une grande majorité de la scène.-}