Le Togo, de l’esclavage au libéralisme mafieux PDF

Surfrider, Moana, la princesse Kaiulani, plus le Sheraton Maui sur cette île.


Pionnier des indépendances, riche en matières premières, le Togo fut longtemps surnommé  » la Suisse de l’Afrique « . Les projets de développement concoctés par les anciennes puissances coloniales l’ont vite fait crouler sous le poids de la dette. Soumis ensuite aux programmes de privatisation sauvage dictés par la Banque mondiale, ce minuscule Etat devint un espace off-shore où s’activent milices privées américaines, agents secrets français, coopérants allemands, hommes d’affaires sans scrupules, politiciens corrompus et avocats véreux. Autant de réseaux qui se concurrencent au service d’une passion commune : arracher leur part du butin en détournant les fonds publics, participer au pillage des ressources naturelles pour leur propre compte ou pour celui de multinationales prédatrices. En réponse aux thèses persistantes qui voudraient attribuer la responsabilité du marasme aux Africains eux-mêmes, ce livre démonte les principaux mécanismes et jeux d’influence étrangers qui ont contribué à ruiner l’équilibre économique et social d’une jeune nation. Le coup d’Etat militaire et les pressions diplomatiques qui ont immédiatement suivi la mort de Gnassingbé Eyadéma, le 5 février 2005, après trente-huit ans d’un règne sans partage, l’ont encore confirmé . les chancelleries occidentales ne cessent d’interférer pour imposer leur candidat à la succession du dictateur et garantir leurs intérêts dans la région.

Avec ses six fils et équipé de sept navires, Ali Sultan fit son voyage historique au Zenji-bar ou au pays des Noirs et marqua ainsi le début de ce qui devint l’Empire Zenj. Voici une interview avec une femme qui enseigne à Princeton et qui en fait. Si seulement à cause de la nature de l’injection de l’argent externe dans une économie.-}