Les tumeurs intracrâniennes de l’adulte à l’exclusion de la base du crâne et de la région hypophysaire : Neuroimagerie- Neuropathologie PDF

Médulloblastome Les médulloblastomes sont des tumeurs cancéreuses qui se développent dans le cervelet et d’autres régions de la fosse postérieure.


L’objectif de cet ouvrage, consacré aux tumeurs intracrâniennes de l’adulte, a été de faire dans un esprit de corrélation radio-pathologique omniprésent, l’état des lieux actualisé des connaissances et des techniques tant en Neuroimagerie qu’en Neuropathologie. Ces tumeurs ont été décrites de façon comparable avec en imagerie, une première partie regroupant la TDM et les séquences IRM classiques, suivie d’une seconde présentant l’IRM multimodale, avec diffusion, perfusion et spectroscopie ; de même, la neuropathologie suit un plan homogène avec successivement macroscopie, cytologie, microscopie et immuno-histochimie, la biologie moléculaire complétant ces descriptions dans les tumeurs neuro-épithéliales. Les diagnostics différentiels abordés au cours des descriptions de neuro-imagerie ont été individualisés à la suite des descriptions microscopiques. Pour chaque type tumoral, l’iconographie, riche de plus de 1600 images, illustre un des multiples aspects radiologiques et histopathologiques, données appartenant toutes au même dossier d’origine. Consacré aux tumeurs intracrâniennes, ce livre ne traite volontairement pas celles de la base du crâne ni celles de la région hypophysaire ; cependant, un dernier chapitre intitulé  » Variegata « , regroupe différentes lésions, aux frontières de la définition, qui ont semblé incontournables aux auteurs.

Les hernies discales des disques vertébraux vertébraux sont éliminées avec des rongeurs spéciaux. On s’attendait à ce que ces huit patients présentent des tumeurs histologiquement bénignes selon la localisation, l’IRM et l’évolution clinique (intervalle de suivi, 22 à 42 mois, moyenne: 35 mois) et classés dans cette étude comme ayant des tumeurs de grade 1 de l’OMS. Dans certains cas, il peut également être utilisé pour faire la différence entre des cellules tumorales récurrentes, des cellules tuées par irradiation et des tissus cicatriciels.-}