Menaces religieuses sur l’hôpital PDF

Le point de principe en jeu est de savoir quelle importance accorder aux principes religieux, en particulier dans les sociétés de plus en plus laïques.


La République française impose l’égalité des citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion, tous les patients se présentant à l’hôpital public doivent donc être traités de la même façon et respecter les mêmes règles.
Pourtant, depuis plus d’une décennie, ce principe fondateur est mis à mal par une partie de la population qui, au nom de sa foi religieuse, refuse de se plier à la législation. Ces personnes imposent que l’on s’adapte à leurs propres exigences, faisant table rase de la laïcité, des règles d’hygiène, de l’organisation des soins, des mesures de sécurité ou de l’égalité homme/femme.
Ceci est vrai tant du côté des soignés – des musulmanes exigent que les prises de sang soient effectuées à travers leurs vêtements, un juif met le feu à son lit d’hôpital avec le chandelier allumé pour célébrer Hanoukka, des Témoins de Jéhovah abandonnent leur enfant ayant reçu en urgence une transfusion sanguine, des catholiques s’opposent à tout traitement contre la douleur… – que du personnel hospitalier – des soignants quittent leur poste pour prier ou refusent d’exécuter des soins relevant de leur compétence, etc.
Fruit d’une longue expérience professionnelle et d’une enquête approfondie, ce témoignage choc révèle des situations aberrantes de plus en plus fréquentes. L’auteur lance un cri d’alarme : l’hôpital public est mis en péril par l’intrusion de pratiques religieuses intransigeantes et inflexibles.

D’autres les considèrent comme des agents de l’impérialisme et du contrôle social. Tous les centres sont revenus à leurs activités normales, a indiqué Posner dans un communiqué. Au cours du dernier quart du vingtième siècle, cependant, les dirigeants catholiques de la santé ont adouci leur position en élargissant leurs valeurs religieuses dans le.-}