Neurologie du comportement: La dimension neurologique de la neuropsychologie PDF

Les processus exécutifs de composants qui ont été étudiés dans l’autisme comprennent le décalage et la flexibilité cognitive, le contrôle inhibiteur et la mémoire de travail.


À la confluence de la neurologie, de la neuropsychologie et de la psychiatrie, la neurologie comportementale est une spécialité qui s’intéresse aux troubles cognitifs, émotionnels et comportementaux dus à des atteintes cérébrales. Elle explore les mécanismes, la base anatomique et les étiologies des dysfonctionnements des fonctions supérieures du cerveau, telles que la mémoire, le langage, la pensée spatiale et le raisonnement.
Conçu dans une approche clinique, cet ouvrage constitue une introduction approfondie à la neurologie du comportement. Après un rappel des bases anatomiques du cerveau, chaque chapitre traite successivement des principaux troubles :
• État confusionnel et troubles de l’attention
• Syndromes frontaux
• Aphasies et syndromes apparentés
• Troubles du traitement spatial
• Agnosies
• Troubles mnésiques
• Syndromes calleux
• Démences
Ces troubles sont d’abord définis, puis passés au crible de l’analyse anatomoclinique afin d’en examiner les causes et l’évolution. Pour chacune de ces pathologies, les techniques d’évaluation sont détaillées en fonction du contexte clinique.
Aussi, cet ouvrage présente un réel intérêt pratique et pédagogique à travers l’étude de nombreux cas cliniques, des propositions de tests adaptés, et de multiples schémas anatomiques et tableaux récapitulatifs.

La neurologie comportementale s’intéresse aux troubles cognitifs, émotionnels et comportementaux dus à des atteintes cérébrales. Ces troubles sont d’abord définis, puis passés au crible de l’analyse anatomoclinique afin d’en examiner les causes et l’évolution. Pour chacune de ces pathologies, les techniques d’évaluation sont détaillées en fonction du contexte clinique.

Cette région du cerveau a été particulièrement intéressante pour les chercheurs en autisme en raison des nombreuses façons dont elle a été impliquée dans le fonctionnement socio-émotionnel des humains et des primates (Damasio, 1994, Dawson, 1996, Dawson et al. 1998, LeDoux, 1994). Une exception à cet égard est une récente étude de Turner (1997) qui dissocie la persévération récurrente et la persévérance dans la performance cognitive des individus autistes, montrant que la persévérance est spécifiquement associée à la présence de comportements répétitifs de niveau inférieur (p. Ex. , mouvements stéréotypés), alors que ce dernier était spécifiquement associé à la présence de comportements répétitifs de plus haut niveau (p. ex. intérêts circonscrits). Ces parties correspondent à un ensemble de blocs qui doivent être utilisés pour reconstruire le design.-}