Poèmes et Poésies PDF

Kingsley Porter University Professeur à l’Université Harvard. Lire la suite.


John Keats est un des poètes romantiques anglais les plus importants de sa génération.

Il a cherché à disparaître le plus possible, à rendre aussi ténus et aussi inapercevables que possible, les liens qui rattachent entre eux ces leitmotiv, mais il n’a pas osé, et il s’en excuse, les supprimer complètement, craignant que, sans ces modulations transitoires les changements de tons ne parussent trop brusques. Le thème principal, celui vers lequel convergent tous les autres, c’est la personnalité du Poète, ou plutôt sa sensibilité: car leur union était tellement intime qu’elles ne faisaient qu’un tout harmonieux.

Or, cette sensibilité a peu varié: Keats a produit sa première œuvre connue en 1813, l’Imitation de Spenser et son dernier Sonnet en 1820. Le proverbe latin est parfois véridique: les dieux païens qu’il avait tant aimés, le lui rendirent et le rappelèrent auprès d’eux avec une hâte qui semble plutôt la caractéristique du xixe siècle, dans lequel vécut leur chantre que l’apanage des époques reculées où ils régissaient l’univers. Entre 18 et 25 ans, la qualité des sensations ne se modifie guère, à moins d’une maladie; et celle qui étreignit l’infortuné l’emporta si rapidement qu’elle lui laissa à peine le temps d’écrire quelques pièces, parmi lesquelles trois ou quatre Sonnets, au plus, sont remarquables.

Vous l’êtes probablement, parce que les gens se réfèrent parfois à des chansons – particulièrement romantiques – comme des ballades. O, la meilleure habitude de l’amour est dans la confiance apparente, Et l’âge dans l’amour aime ne pas avoir des années racontées: Par conséquent je mens avec elle et elle avec moi, Et dans nos défauts par des mensonges nous flatterions être. Il me donne de la bière et du petit déjeuner et un ruban pour ma casquette.-}