Politique Monétaire et Croissance Economique en zone CEMAC PDF

Cependant, leur coexistence a été problématique pour le développement des activités du marché des capitaux.


Malgré la mise en œuvre des réformes allant dans le sens du renforcer l’indépendance et la crédibilité de la banque centrale en matière de stabilisation des prix, on note jusqu’aujourd’hui en zone CEMAC de faibles taux de croissance cohabitant avec une inflation de plus en plus maîtrisée, signe d’efficacité et de crédibilité. Après la construction d’un indice simple de crédibilité de la politique monétaire, l’estimation faite d’un modèle de croissance endogène dérivé d’un modèle économétrique théorique sur la base des données issues de la Banque Mondiale et de la Banque des États de l’Afrique Centrale sur la période allant de 1980 à 2008 donne un résultat paradoxale contraire à la prédiction théorique monétariste ; En effet il ressort que la crédibilité de la politique monétaire a un impact négatif sur la croissance économique. Cette contradiction nous a conduit à recommander, à l’endroit des autorités monétaires, pour notre part la promotion d’une politique monétaire orientée principalement vers l’amélioration de la croissance économique des États de la sous-région, mais sans préjudice de la contrainte de stabilité des prix.

Néanmoins, le retard de compétitivité constaté dans la région ne peut être uniquement imputé au régime de taux de change fixe. Nous utilisons une approche par panel VAR pour la variation du taux de croissance du PIB réel, du taux d’inflation des prix du pétrole et de la masse monétaire entre 2000 et 2015. Un autre facteur qui rend la Guinée équatoriale inadaptée en tant qu’alliée est que c’est le seul pays qui a l’espagnol comme langue officielle la plus utilisée.-}