Refaire la démocratie – Dix-sept propositions PDF

Je trouve cet exercice à la fois légitime et pertinent en raison du fait qu’une mobilisation délibérée pour le droit à la ville a eu lieu au sein du FSM depuis 2003.


Le constat est sans appel : les institutions de la Ve République se trouvent, aujourd’hui, au coeur de ce qu’il est convenu d’appeler la « crise ». Que faire lorsque cette crise devient si profonde qu’elle mine le lien social et remet en cause l’idée même de représentation ?

Formé à l’initiative du Président de l’Assemblée nationale, M. Claude Bartolone, co-présidé par l’historien Michel Winock, regroupant des parlementaires de tous les groupes politiques et des personnalités issues d’horizons très divers, le groupe de travail sur l’avenir des institutions a mené, pendant plus d’un an, une large réflexion sur ce thème.

Fruit de ce travail, ce rapport propose un état des lieux de la situation politique et institutionnelle de la France et avance dix-sept propositions pour restaurer la confiance des citoyens dans leurs institutions. Il se veut une « boîte à outils », une contribution au grand débat que chacun attend sur le fonctionnement de notre démocratie. Aux citoyens de s’emparer désormais de ces propositions.

Selon le Centre sur les droits au logement et les expulsions (COHRE), plus de deux millions d’expulsions forcées ont eu lieu dans dix-neuf pays africains entre 2003 et 2006 (COHRE 2006). A une époque où beaucoup de démocrates nerveux, craignant que les républicains ne les considèrent comme faibles en défense, se rallient au besoin de relancer les dépenses militaires et autorisent des opérations militaires dans des régions comme l’Amérique centrale, le DSG continue à dire non. Ils ont proposé de distribuer des contributions par le biais de la FEC, ce qui aurait amendé ou emprisonné les contributeurs qui ont révélé leurs dons. Les professeurs Ian Ayres et Bruce Ackerman de Yale Law School ont fait une proposition similaire dans leur livre de 2002, Voting with Dollars.-}