Sept sermons sur Job PDF

Il argumente encore de l’expérience humaine, pas la sienne, mais il fait appel à l’histoire et à la sagesse des ancêtres.


« Je ne suis pas ressortie indemne de la lecture des sermons de Job », raconte Violaine Weben, auteur de leur transcription en français moderne. Davantage même, sa vision de la vie et sa relation à Dieu ont changé. C’est même un renversement. Calvin place Dieu là où l’homme s’inscrit logiquement comme centre de ses préoccupations. C’est une révolution copernicienne en matière anthropologique et théologique, à laquelle ces paroles nous conduisent. Une spiritualité de désintéressement, combien libératrice ! Nous n’aimons pas Dieu en vue de… mais pour lui-même, parce qu’il nous a fait grâce de son amour. Cet amour est sa puissance et sa gloire. Le public de Genève se pressait autour de l’orateur. Aux lecteurs du XXIe siècle de découvrir cette oeuvre si rare, si pénétrante et si pleine d’humour. Violaine Weben transcrit la langue du XVIe siècle, tout en gardant les expressions de Calvin, dans leur saveur.

Le problème de Calvin, alors, est de trouver un moyen de donner un sens à la justesse de Job plutôt que de l’anéantir par le soutien écrasant d’Elihu. Ses amis l’avaient mal jugé, mais il avait d’autant plus besoin de prier pour eux. Nous n’avons pas la sagesse ou le pouvoir de résoudre les problèmes des autres. Nous ne devrions pas supposer que nous pouvons voir les choses comme Dieu les voit.-}