Torture ou thérapie ?: La vérité sur les électrochocs PDF

Electroshock est un spectacle d’horreur à coup sûr, surtout avec les enfants.


Torture ou thérapie ? La vérité sur les électrochocs

Extrait de l’introduction

« Beaucoup de livres ayant la dépression pour sujet consacrent un paragraphe élogieux à la sismographie, à la sismothérapie, à l’électronarcose, ou à la thérapie électroconvulsive. En quoi consistent ces thérapies, ou plutôt, car tous ces termes désignent une seule et même réalité, en quoi consiste cette thérapie ?
Que vous la considériez comme barbare ou que vous n’excluiez pas la possibilité de faire un jour appel à ce qu’on appelle parfois « la solution de la dernière chance », en lisant ce livre vous serez intéressé, mais aussi choqué (sans avoir besoin d’être branché à la machine) par la moins caressante de toutes les thérapies. »
 
Présentation de l’éditeur
 
« La psychiatrie est généralement considérée comme une branche de la médecine, mais en ayant recours aux électrochocs elle trahit sa véritable nature : son objectif n’est pas de soigner mais de blesser, violenter et mutiler. Dans le style plaisant et naturel qui la caractérise, Lucia Canovi met en perspective cette forme de torture thérapeutique. Une lecture indispensable à tous ceux qui, dépressifs ou schizophrènes, seraient tentés de se tourner vers la psychiatrie pour chercher de l’aide… »

SOMMAIRE CLIQUABLE.
 
A propos de l’auteur
 
Lauréate de six prix littéraire et agrégée de lettres modernes, Lucia Canovi consacre sa vie à sa passion : l’écriture. Ses lecteurs apprécient les informations libératrices dont ses livres regorgent ainsi que son style pétillant saupoudré d’humour.
« Marre de la vie ? » est le fruit de plus de sept ans de recherches, d’écriture et de réécriture. Ce livre-phare, qui a déjà aidé d’innombrables lecteurs, sera bientôt disponible en anglais, espagnol, italien, allemand, portugais, russe et japonais.

Faites-vous vos propre opinion : téléchargez l’extrait gratuit sur votre kindle.

Le traitement consiste à envoyer des décharges allant jusqu’à 460 volts dans le cerveau du patient. JOHN MAURICE GRIMES (psychiatre américain), When Minds Go Wrong, 2e éd., 20, 1954. Abrams, 59 ans, qui a pris sa retraite récemment en tant que professeur à l’Université de la santé.-}